LA KORA UN INSTRUMENT DE MUSIQUE À CORDES...

LA KORA UN INSTRUMENT DE MUSIQUE À CORDES AFRICAIN
Par le Prof. Paul Dagri(1) : Entretien avec Koffi Amenan Nadège(2)

1. Qu’est-ce qu’une kora ?

Une kora est une harpe-luth à 21 cordes : c’est-à-dire un instrument qui présente à la fois les caractéristiques du luth3 et celles de la harpe4.
Ces 21 cordes d’inégales longueurs sont disposées sur deux rangées.

2. Dans quel ou quels pays la pratique-t-on ?

Par ordre alphabétique, on pratiquait, originellement, la Kora en Gambie, en Guinée-Conakry, au Mali, en Mauritanie, au Sénégal. Petit à petit, elle a été adoptée en Côte d’Ivoire.

3. Du fait de la diffusion de sa pratique dans plusieurs pays peut-on situer son origine dans un pays ? Qui l’aurait, éventuellement, créée ?

La Kora, selon Ousmar S. Huchard(5), est d’origine gambienne. Elle aurait été créée par Madi Wulin et Karkan Tumani Cissoko, deux djeli du Cabou.

4. Donc Manding ? A-t-elle une fonction spécifique dans la société manding ?

La kora est un instrument pratiqué par des djeli de l’empire du Mali. Cet empire, à l’époque, comprenait le territoire sur lequel sont situé, présentement, la Gambie, la Guinée-Conakry, le Mali, le Sénégal, et l’ouest de la Côte d’Ivoire.

5. On dit souvent que ceux qui en jouent appartiennent à des castes ?

En effet, la Kora était, à l’époque, exclusivement jouée par des djeli. Ces derniers étaient considérés comme les dépositaires des traditions orales. On les appelait aussi les gens de la parole. Cesdits djeli portaient des patrony- mes spécifiques tels que Kouyaté, Diabaté, Sory etc.

6. Pourquoi dit-on que la kora était l’instrument par excellence des djeli ?

Dire que la kora était l’instrument par excellence des djeli, donne à croire que tous ces derniers étaient :
- soit instrumentistes, auquel cas la plupart d’eux joueraient de la kora ;
- soit exclusivement, instrumentistes.

Ce qui n’est pas juste. Disons plutôt qu’il y a deux types de gens de la parole : ceux qui jouent d’un instrument de musique et ceux qui n’en jouent pas. Les instruments généralement utilisés par les premiers sont la kora, le bala6 et le karinyian7, un idiophone percuté.
En malinké, le joueur de kora s’appelle korafola tandis que celui du bala se nomme balafola.
Ceux des gens de la parole qui ne jouent pas d’instrument de musique s’appellent fina.

7. Cette catégorisation spécifique aux Mandé du Nord est-elle encore de rigueur de nos jours ?

Les choses ne sont plus aussi rigides aujourd’hui qu’autrefois. De nos jours, les korafola se recrutent dans toutes les classes sociales du Mandé-Nord.

[...]

[LA SUITE CLIQUEZ SUR LA PIÈCE JOINTE CI-DESSOUS]

Soutenir par un don