Présentation du dictionnaire français-lingala-sango par le Pr Roger Gbégnonvi

LITTÉRATURE

Dico plus ou l’Honneur du Livre : Présentation du dictionnaire français-lingala-sango

Présenté par Roger Gbégnonvi
Professeur de lettres et de linguistique

‘‘Il y a une affaire en train dans l’univers.’’ Certes. Mais n’est-il pas prétentieux d’emprunter à Teilhard de Chardin la formule pour dire cette affaire africaine au XXIème siècle ? Non ! Parce que, à l’occasion d’un événement important et de nature à déplacer les montagnes, il faut savoir s’appuyer sur un grand esprit, fût-il du siècle passé et dépourvu de tout intérêt pour l’Afrique, s’appuyer sur lui pour rassurer tout le monde, et soi-même, que le bouleversement qui s’en vient est dans l’ordre – même si bouleversement ne fait pas ordre a priori – et que ce bouleversement était attendu, espéré, guetté… La suite ci-dessous

http://togocultures.com/dico-plus-ou-lhonneur-du-livre-presentation-du-dictionnaire-francais-lingala-sango/

Présentation du dictionnaire français-lingala-sango, par le professeur Roger Gbegnonvi

Ce n’est plus un secret, l’éducation nationale part à vau-l’eau. Plusieurs raisons à cela, mais l’on accuse surtout la baisse du niveau en français. Le fait est que ce déclin est aussi la résultante de l’absence de l’enseignement des langues nationales, car il est bien dit que la langue est avant tout une question de grammaire, et qui comprend le fonctionnement de sa langue maternelle, apprend et maîtrise parfaitement une ou plusieurs langues étrangères.

Certains pays anglophones ont très tôt compris ce principe et l’appliquent. Au Ghana voisin, l’enseignement se fait dans les langues nationales dans les basses classes du cours primaire, passons sous silence le développement de la littérature en Ewé et Twi. Plus loin, en Tanzanie, par exemple, le swahili est langue officielle. La plupart des écrivains de ce pays écrivent d’abord en swahili avant d’être traduits en anglais.

De nombreux pays francophones d’Afrique ont longtemps échappé à ce paradigme, qu’on essaye d’essayer d’intégrer dans l’enseignement aujourd’hui. D’où l’immense intérêt de ce dictionnaire Dictionnaire français-lingala-sango, édité par l’Organisation internationale de la Francophone. Ce dictionnaire a été lancé le 21 février dernier.

Le professeur Roger Gbegnonvi, universitaire et ancien Ministre de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales du Bénin, nous a fait l’honneur de publier sur votre site préféré le vibrant et brillant plaidoyer que voici. L’heure n’est-elle pas venue de reprendre sérieusement l’enseignement des langues nationales au cours primaire ? Lisez plutôt.

http://letempstg.com/presentation-du-dictionnaire-francais-lingala-sango-professeur-roger-gbegnonvi-4045/

Soutenir par un don