"La philosophie d’Édouard Glissant" par Alexandre Leupin

"La philosophie d’Édouard Glissant" par Alexandre Leupin

Qu’est-ce qu’un philosophe ? Une personne qui dialogue avec une tradition deux fois et demie millénaire, née dans l’espace archipélique, colonial et inextricable de la Grèce antique et qui, dans et par ce dialogue, propose un espace de pensée neuf, cohérent et systématique. Selon ce critère, Édouard Glissant est philosophe à part entière (mais, bien entendu, non pas seulement un philosophe). De Soleil de la conscience (1956) à la Philosophie de la Relation (2008) croît une pensée toujours en accord avec une rhapsodie fondamentale. Pour le démontrer, je reprendrai, dès son origine chez Parménide, le problème central de la métaphysique, celui de l’être et de sa relation aux étants, et je déterminerai en quoi la proposition révolutionnaire de Glissant, « Il n’y a plus que de l’étant », est étayée par une connaissance profonde de la tradition de la métaphysique et constitue une avancée radicale, fondation d’une nouvelle philosophie, aujourd’hui encore inouïe.

Alexandre Leupin est professeur distingué à l’Université d’état de Louisiane. Il a publié des nombreux livres et articles sur la littérature médiévale et moderne, la psychanalyse, l’épistémologie et l’art. En 2008 sont parus aux éditions Gallimard Les entretiens de Baton Rouge, fruit d’un échange d’une année avec Édouard Glissant. Il est directeur de la revue en ligne Mondes francophones et prépare un livre sur Édouard Glissant et sa philosophie.

Soutenir par un don