Historique

Les origines

Le concept d’université populaire est dû au Danois Nikolai Frederik Severin Grundtvig (1783-1872), pasteur luthérien puis évêque. Le projet venait répondre au besoin d’éduquer le milieu paysan peu instruit et souvent trop pauvre pour dépenser du temps et de l’argent pour suivre l’université. Connu comme écrivain, il exerça, et exerce toujours, une influence importante sur les conceptions pédagogiques en vigueur au Danemark, où les écoles libres et les collèges populaires représentent l’héritage légué par Grundtvig et Kristen Kold (autre pédagogue danois, contemporain de Grundvitvig).

En France

La première version de l’Université populaire date de la fin du XIXe siècle, à l’époque de l’Affaire Dreyfus. Des professeurs, des intellectuels, des historiens, des écrivains, des philosophes y proposaient des cours gratuits à destination de ce qu’il était convenu alors d’appeler la classe ouvrière. La seconde version vise des objectifs semblables bien qu’actualisés : démocratiser la culture et dispenser gratuitement un savoir au plus grand nombre. La culture y est vécue comme un auxiliaire de la construction de soi, non comme une occasion de signature sociale (source UP Caen, Michel Onfray).

NOUS CONTACTER

Soutenir par un don