Elikia M’Bokolo

Elikia M’Bokolo décide de devenir historien après avoir assisté à un discours du Premier ministre congolais Patrice Lumumba au cours duquel ce dernier avait évoqué l’« histoire des africains par les africains ». L’assassinat de Lumumba en janvier 1961 pousse la famille d’Elikia M’Bokolo à fuir le pays. C’est en France qu’elle choisit de s’installer. Il intègre l’École normale supérieure et en sort agrégé d’histoire.
Historien, Directeur d’études à l’EHESS spécialisé sur l’Afrique, il est directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales et a enseigné dans d’autres institutions françaises : l’Institut des Sciences et Techniques Humaines (ISTH), l’Institut libre d’étude des relations internationales (ILERI) et l’Institut d’études Politiques (IEP).
En septembre 2001, il participe à la conférence internationale contre le racisme et la xénophobie organisée par l’UNESCO à Durban (Afrique du Sud). Depuis 1994, il est le producteur de l’émission Mémoire d’un continent, un magazine dédié à l’histoire du continent noir, proposée par Radio France internationale. Il a contribué, avec ce même média, à l’édition d’un coffret de 7 CD d’archives radiophoniques intitulé Afrique. Une histoire sonore 1960-2000 (2001), et d’un coffret de 3 CD intitulé L’Afrique littéraire. 50 ans d’écriture (2008), en collaboration avec Philippe Sainteny.

Thème de recherche

Le principal champ de recherche est l’histoire moderne et contemporaine de l’Afrique. L’accent est mis sur l’évolution et les transformations politiques, en relations étroites avec les processus intellectuels, culturels et sociaux. Plus qu’aux péripéties du temps présent et à leur interprétation, l’attention est accordée à l’ensemble des phénomènes de durée plus longue -permanences et récurrences, ruptures et innovations, captations et réappropriations- dans leur interaction avec les dynamiques contemporaines. La réflexion, les enquêtes et les publications sont menées à plusieurs échelles : le continent, l’Afrique sub-saharienne, les « régions » (plus particulièrement l’Afrique centrale) et les États (les deux Congo, le Mozambique et, plus récemment, l’espace ghanéen). Une attention particulière est accordée aux problèmes et enjeux de mémoire. A titre annexe pour le moment, ce champ couvre aussi les problèmes liés à l’histoire des « diasporas » africaines, en particulier en Europe et dans les Amériques, et à sa place, trop souvent méconnue et sous-estimée, dans l’histoire moderne et contemporaine de l’Afrique.

Enseignements de Elikia M’bokolo, directeur d’études à l’EHESS, en 2011-2012

Héros fondateurs et pères de la nation : la fabrication des grands hommes dans l’Afrique moderne
Le panafricanisme : approches historiques et anthropologiques

Participation à la vie scientifique

• Membre du Conseil scientifique de l’Institut français d’Afrique du Sud.
• Membre du Conseil scientifique de l’Institut français d’études éthiopiennes.
• Membre du Conseil scientifique du Centro de estudos africanos (Université de Porto).
• Membre du Conseil scientifique du Centro de estudos sobre Africa de l’ISEG (Institut supérieur d’étude et de gestion) à l’Université Technique de Lisbonne.
• Membre du Conseil de laboratoire du Centre d’études africaines.
• Producteur à Radio France Internationale de Mémoire d’un Continent, émission hebdomadaire d’histoire africaine.
• Membre du Comité de rédaction des Cahiers d’études africaines.
• Directeur de la collection « L’Afrique dans tous ses États » (Éditions SIDES).
• Professeur visiteur dans plusieurs universités africaines et nord-américaines ; collaborateur du journal Demain l’Afrique.
• Consultant à l’UNESCO (sur les problèmes de culture, du développement, de la paix et des sciences sociales) ; Enseignement et recherche dans de nombreuses universités étrangères (Université de Lisbonne en 1999 ; New York University, French Institute, 1998 ; Trinity College, French Studies, Cambridge, 1998 ; CESA (ISEG) et CEA (ISCTE-IUL), Lisbonne, 1997 ; Université de Bangui (2008) ; Université de Luanda (2010)).
• Professeur d’Histoire à l’université de Kinshasa
• Président du Comité Scientifique de l’Histoire générale de l’Afrique (UNESCO) depuis 2009.

Publications principales

Ouvrages

— Kwame Nkrumah, Paris, Presses des Sciences po.

— Elections démocratiques en RDC. Dynamiques et perspectives, Kinshasa, AGB - PNUD, 2010.

— Médiations Africaines. Omar Bongo et les défis diplomatiques d’un continent, Paris, L’Archipel, 2009.

— Afrique noire. Histoire et civilisations, Tome 2. Du XIXe siècle à nos jours, Paris, Hatier, AUF, 2004, [2e éd. revue et augmentée, 1e éd. 1992], 587 p.

— L’Afrique entre l’Europe et l’Amérique, la place de l’Afrique dans la rencontre des deux mondes, Paris, UNESCO, 1995.

— Afrique noire. Histoire et civilisations. Tome 1. Jusqu’au XVIIIe siècle, Paris, Hatier, Aupelf-UREF, 496 p., 1995, (Universités francophones). Traduction portugaise 2003, : Africa Negra. Historia en Civilizaçoes, T. I, Até ao Século XVIII, Lisbonne, Vulgata, 584 p.

— L’Afrique centrale : stratégies de développement et perspectives, Paris, Éd. de l’Unesco, 149 p., 1987, (Études et documents).

— Noirs et Blancs en Afrique équatoriale : les sociétés côtières et la pénétration française vers 1820-1874, Paris, New York, Éd. de l’EHESS, Mouton, 302 p., 1981, (Civilisations et sociétés, n° 69).

— Le continent convoité, l’Afrique au XXe siècle, Paris, Montréal, Études Vivantes, 281 p., 1980, [2e éd. revue et augmentée 1985, Le Seuil].

— Mirambo : un grand chef contre les trafiquants d’esclaves, avec J.M. Garraud, Paris, 1976, ABC, 90 p. (Grandes figures africaines, 19e siècle).

— Msiri : bâtisseur de l’ancien royaume de Katanga (Shaba), Paris, 1976, Dakar, Abidjan, Nouvelles éditions africaines, 94 p. (Grandes figures africaines, 19e siècle).

— Le roi Denis, la première tentative de modernisation du Gabon, avec B. Rouzet, Paris, 1976, Dakar, Abidjan, Yaoundé, ABC, Nouvelles éditions africaines, Clé, 94 p. (Grandes figures africaines, 19e siècle).

— Affonso 1er, le roi chrétien de l’ancien Congo, Paris, 1975, Dakar, Abidjan, Yaoundé, ABC, Nouvelles éditions africaines, Clé, 95 p. (Grandes figures africaines, 16e siècle).

Direction d’ouvrages

— Au cœur de l’ethnie : ethnies, tribalisme et État en Afrique, avec J.L. Amselle, Paris, La Découverte, 2005, [éd. revue et augmentée, 1e éd. 1985, 2e éd. 1999].

— Demos Afrique, Paris, Éd. de l’Unesco, 2000.

— L’Afrique entre l’Europe et l’Amérique. Le rôle de l’Afrique dans la rencontre de deux mondes (1492-1992), Paris, Éd. de l’Unesco, 1995, 188 p. (Mémoire des peuples).

— Histoire générale de l’Afrique, avec I. Baba Kaké (dir.), Paris, ABC, 12 tomes, 1977-1978.

Voir en ligne : Vidéo E. M’Bokolo sur l’Afrique & L’Europe

Soutenir par un don