Amadou Hampaté Bâ

AMADOU HAMPATÉ BÂ (1901-1991)

Né à Bandiagara (Mali), chef-lieu du pays dogon et ancienne capitale de l’empire toucouleur du Macina (fondé en 1862 par el Hadj Omar), Amadou Hampaté Bâ, qui appartenait à une grande famille de traditionalistes peuls, est devenu un « sage » unanimement respecté dans l’Afrique contemporaine. Après avoir reçu, dans son enfance, la riche éducation traditionnelle, transmise par les cercles familiaux, il a été le disciple fervent d’une haute figure de la spiritualité musulmane africaine, Tierno Bokar, qui l’a conduit jusqu’à l’initiation ésotérique supérieure de la « voie Tidjāniyya ». Mais comme, parallèlement, il avait été élève de l’« école des Otages », que la colonisation française destinait aux « fils de chefs », il a servi dans l’administration coloniale, puis il est entré comme chercheur à l’Institut français d’Afrique noire ; après l’indépendance, il a été appelé à de hautes fonctions administratives et diplomatiques. Sa double formation intellectuelle peut expliquer sa passion pour le patrimoine culturel africain que, dès ses jeunes années, il a entrepris de sauvegarder, en le collectant, le transcrivant et le traduisant. Il a pu ainsi rassembler un considérable trésor d’archives, qui alimentera les publications savantes pendant encore de longues années. Ses inédits comprennent aussi une autobiographie, des ouvrages historiques, un ensemble de quelques milliers de vers en peul. L’œuvre publiée est cependant déjà imposante. Elle comporte des travaux savants, parfois édités en collaboration avec des chercheurs européens : L’Empire peul du Macina (1955), synthèse historique exploitant la tradition orale ; Tierno Bokar, le Sage de Bandiagara (1957, remanié en 1980), célébration du maître vénéré ; des récits et contes initiatiques des pasteurs peuls : Kaïdara, 1969 ; Koumen, 1961, L’Éclat de la grande étoile, 1974 ; Njeddo Dewal, mère de la calamité, 1985, présentés dans la grande collection bilingue des Classiques africains ou en version adaptée pour les enfants.

Œuvres

— L’Empire peul du Macina (1955, nouvelle édition en 1984)

— Vie et enseignement de Tierno Bokar, le sage de Bandiagara (1957, réécrit en 1980), adapté au théâtre par Peter Brook en 2003.

— Kaïdara, récit initiatique peul (1969)

— Aspect de la civilisation africaine (1972)

— L’Étrange Destin de Wangrin (1973, Grand prix littéraire d’Afrique noire 1974)

— L’Éclat de la grande étoile (1974)

— Jésus vu par un musulman (1976)

— Petit Bodiel (conte peul) et version en prose de Kaïdara (1976)

— Njeddo Dewal mère de la calamité (1985, conte fantastique et initiatique peul)

— Ce que vaut la poussière, contes et récits du Mali (1987)

— Amkoullel l’enfant peul (Mémoires I, 1991) et Oui mon commandant ! (Mémoires II, 1994) seront publiés après sa mort

— Il n’ y a pas de petite querelle (2000)

— Mémoires (2012)

Bibliographie

Moradewun Adejunmobi, (en collaboration) « Disruption of orality in the writings of Hampaté Bâ », in Research in African literatures (Bloomington, In.), 31 (3) automne 2000, p. 27-36

— Diélika Diallo, (en collaboration) « Hampaté Bâ : the great conciliator », Courrier de l’UNESCO, janvier 1992, p. 13
Kenneth W. Harrow, (en collaboration) « Under the cover of the way : a feminist reading of Hampaté Bâ », in Research in African literatures (Bloomington, In.), 31 (3) automne 2000, p. 18-26

— Kusum Aggarwal Tara, Hampâté Bâ et le savoir : de la recherche africaniste à l’exercice de la fonction auctoriale, Université de Paris 4, 1997, 493 p. (thèse)

— Diané Assi, Amadou Hampâté Bâ, écrivain du XXe siècle ou l’étrange destin de la tradition africaine, Université de Rennes 2, 1988 (thèse)

— Émile Balinga, Amadou Hampâté Bâ, l’homme et l’oeuvre : oralité et création littéraire, Université de Paris 4, 1988, 494 p. (thèse)

— Jean Christi Casu, Le concept de religion progressive dans la foi mondiale Baha’ie et dans les œuvres d’Amadou Hampâté Bâ, Université de Paris 12, 1986 (thèse de 3e cycle)

— Muriel Devey, Hampaté Bâ : l’homme de la tradition, LivreSud, Sénégal, 1993, 191 p. (ISBN 2-909587-03-7)

— James Emejulu, Pour une lecture du roman ouest-africain. Analyses sémiotiques du roman d’Amadou Hampâté Bâ, Université de Paris 10, 1980 (thèse de 3e cycle)
— Hélène Heckmann, « Amadou Hampâté Bâ et la récolte des traditions orales », in Journal des Africanistes (Paris), 63 (2), 1993, p. 53-56

— Emmanuelle Saucourt, Amadou Hampâté Bâ : ethnologue ou silatigi ? : travail sur un corpus écrit de contes initiatiques peuls, Université de Lyon 2, 2004, 421 p. (thèse)

— Christiane Seydou, « L’œuvre littéraire de Amadou Hampâté Bâ », in Journal des Africanistes (Paris), 63 (2), 1993, p. 57-60

— Jean-Louis Triaud, « D’un maître à l’autre : l’histoire d’un transfert Amadou Hampaté Bâ entre Tierno Bokar et Théodore Monod (1938-1954) », Sociétés politiques comparées [En ligne], n° 20, décembre 2009, p. 1-30,
Lien : http://www.fasopo.org/reasopo/n20/article.pdf

African Studies Centre : Amadou Hampâté Bâ

. Introduction
2. Publications by Amadou Hampâté Bâ
3. Publications on Amadou Hampâté Bâ or his work
4. Selected web resources
Lien  : http://www.ascleiden.nl/?q=content/webdossiers/amadou-hampâté-bâ

Amadou Hampâté Bâ

Emission : Un certain regard
07 sept. 1969, 57min 31s

Entretien avec son Excellence AMADOU HAMPATE BA, un des interprètes les plus authentiques du génie de la tradition orale africaine. Il est donc un interlocuteur particulièrement capable d’effectuer une synthèse vivante de la réalité africaine, et de la faire découvrir à ceux qui l’ignorent. C’est lui qui est l’auteur de la formule devenue célèbre : "En Afrique, quand un vieux meurt, c’est une bibliothèque qui flambe". L’émission qui lui est consacrée veut mettre en évidence la grande richesse de ses connaissances et l’apport de son message d’Africain éclairé au patrimoine universel de la culture. AMADOU HAMPATE BA est un de ces derniers traditionnalistes qui vont disparaître et son témoignage constitue à ce titre un précieux document sur l’Afrique.

Production : producteur ou co-producteur
Office national de radiodiffusion télévision française
Générique, Réalisateur : Casta, Ange
Commentateur : Fulchignoni, Enrico
Participant : Bâ, Amadou Hampâté

Voir en ligne : VIDEO UN CERTAIN REGARD AVEC AMADOU HAMPATÉ BÂ

Soutenir par un don